Biosense, pour un sommeil au naturel.

Chez Biosense, nous avons voulu créer un concept de literie haut-de-gamme en latex certifié 100 % naturel. Pour cela, nous avons sélectionné notre latex au Sri-Lanka ainsi que des matériaux de grande qualité pour le garnissage et les finitions de nos produits.

De fabrication Française, nos produits répondent à des exigences à la fois techniques et environnementales. Une façon moderne et pragmatique d’intégrer l’environnement à notre mobilier.

v

Le latex 100 % naturel, possède de nombreuses vertus : naturellement anti-acariens et anti-bactériens, il est très respirant et très résistant. Naturellement non toxique et biodégradable, il est produit sans adjonction de substances chimiques , selon un savoir-faire ancestral, dans le respect des normes de qualités.

v

Biosense, c’est aussi une gamme de sommiers et d’accessoires de literie (couette, oreillers et surmatelas).

Nos produits sont principalement vendus sur notre site www.biosense.fr. Vous les retrouverez aussi chez nos partenaires :

A découvrir …

Share

Nouveau showroom Biosense !

Venez découvrir les produits Biosense chez Nateralis !

v

Nateralis est un lieu totalement dédié à l’habitat sain. Vous y trouverez les matelas et sommiers Biosense ainsi que notre nouvelle gamme de couettes en Biolaine.

v

N’oubliez pas, Biosense c’est aussi un espace showroom à Paris 15ème et à Nantes.

Pour réserver ou pour tout renseignement, appelez nous au 02.40.84.02.38

vNateralis Angers

Nateralis :

50, bd Henri Arnault

49100 ANGERS

02.41.73.86.23

www.nateralis.com

Share

Assainir sa chambre grâce aux plantes

Aloe veraNotre premier article vous invite à découvrir comment améliorer vos conditions de sommeil de façon naturelle.

 

 

 

Nous attachons beaucoup d’importance à notre confort, notre santé et notre bien-être. Or l’endroit que nous préférons afin d’être comme dans un cocon à l’abri de tout, ce sont nos maisons. Cependant cet endroit confiné est le siège de la plupart des contaminations microbiennes. En effet, nous passons 90% de notre temps dans des espaces clos ou semi-clos (comme la chambre). L’air qu’on y respire peut avoir des effets sur le confort et la santé, depuis la simple gêne – odeurs, somnolence, irritation des yeux et de la peau- jusqu’à l’aggravation ou le développement de pathologies. En effet l’air intérieur est souvent plus pollué que l’air extérieur.

Ceci est également accentué du fait que nos logements sont de mieux en mieux isolés, chauffés voire trop hermétiques, ce qui crée un environnement surchauffé et confiné, dans un souci d’économie d’énergie. Les peintures, produits d’entretien, conduits d’aération, revêtement, colles, meubles en panneaux de particules sont des sources contribuant à la pollution de notre air ambiant.

ficus_benj_tressé_2_801740

Qu’en est-il de la pollution dans nos chambres à coucher ?

Ces barbares de nos chambres sont le Formaldéhyde, le monoxyde de carbone, le xylène, le toluène, le benzène, l’ammoniac… Ils sont issus des moquettes, des peintures, des parquets, des produits d’entretien, des mousses d’isolation, des colles, des vernis, des meubles en agglomérés, des parfums d’ambiance…

Dans les années 80 le professeur W. Wolverton, chercheur américain travaillant pour la NASA a prouvé le pouvoir de dépollution de certaines plantes. Selon lui, ce sont « de véritables petites usines dépolluantes ». Les feuilles et surtout les racines et les microorganismes présents dans le substrat terreux fonctionnent comme des filtres.


Kentia - palmier C’est à partir de ces travaux que des scientifiques de plusieurs pays, comme l’Australie, l’Allemagne ou l’Angleterre, se sont intéressés aux vertus des plantes dépolluantes et à leurs applications possibles dans notre quotidien. Avec succès !
En France, c’est l’association «Plant’airpur», créée en 2000 par la paysagiste d’intérieur Geneviève Chaudet, qui pilote depuis plusieurs années un programme national de recherche baptisé «Phyt’air», en collaboration avec le CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment) et la faculté de pharmacie de Lille.


Mettre une plante dans la chambre à coucher, c’est mauvais pour la santé, dit-on souvent : Idée reçue !

CrotonSous l’action de la lumière dans la journée, la chlorophylle de la plante absorbe le gaz carbonique de l’air et rejette de l’oxygène, c’est le principe de la photosynthèse. Elles redonnent ainsi de l’air neuf à votre pièce. La nuit, le processus s’inverse : elle absorbe l’oxygène et dégage du dioxyde de carbone. On croit généralement que cette inversion est nuisible (le gaz carbonique n’est pas souhaitable en grande quantité), mais les volumes rejetés par nos plantes sont très, très faibles. Vous  ou votre chat rejetez beaucoup plus de gaz carbonique qu’une plante la nuit. N’ayez ainsi pas peur de disposer une plante dans votre chambre à coucher.

En bref : le fait que les plantes dégagent du CO2 la nuit n’est pas dangereux : la quantité d’oxygène qu’elles produisent au cours de la journée est plus importante que celle qu’elles consomment la nuit !

Parmi les plantes dépolluantes, il existe également des plantes non allergènes et non toxiques. C’est le cas de l’Asplenium, du Chamaedorea, du Chlorophytum, du Chrysalidocarpus, du Crassula, de la Neprholepsis et du Phalaenopsis.Bioxygene a créé cette Ficusliste avec l’aide du centre anti-poison d’Angers et du jardin botanique horticole de Montréal.

Vous pouvez donc mettre des plantes dépolluantes dans vos chambres ainsi que celle de vos enfants en toute quiétude. Utilisons les plantes pour améliorer notre bien-être.

v

Source : Bioxygène : vente/conseil en dépollution par les plantes.

Pour plus d’infos, vous pouvez consulter: le blog des plantesdepolluantes

Share